Boissons énergétiques, boissons d’effort – Que choisir ?

[vc_row][vc_column][vc_column_text]
Que boire pendant l’effort ?
Quelle que soit votre activité physique ou votre niveau, s’hydrater pendant un effort est essentiel. Mais pour une pratique sportive et une récupération optimale, votre corps a également besoin d’autres apports.
 
– Pourquoi une boisson d’effort ?
Une boisson d’effort va en plus de permettre l’hydratation, apporter nutriments,vitamines et minéraux à votre organisme pour pallier aux pertes due à votre activité et à la transpiration. Elle ralentira la baisse des réserves de votre organisme et évitera un épuisement précoce.
Cette boisson doit également être isotonique. C’est-à- dire que sa densité doit se rapprocher au maximum de celle du sang, afin de permettre une absorption optimale au niveau des intestins. Une boisson trop dense pourrait accentuer la déshydratation.
– Comment la boire ?
La boisson d’effort se boit fraîche, par petites gorgées (avant d’avoir soif), tout au long de l’activité physique. Évitez  cependant de dépasser 1 L par heure, la digestion deviendrait difficile.
Fabriquer soi-même une boisson énergétique isotonique :
Dans 1L d’eau:
30g de glucose (sucre en poudre blanc ou roux) : va permettre de renouveler les apports en glucides.
30g de fructose (sirop d’agave ou miel de préférence d’acacia) : sucre qui a un index glycémique très bas et qui va permettre une diffusion plus régulière et plus longue dans l’organisme que le glucose.
Jus de  1 citron  : en plus du petit “plus” qu’apporte le citron au goût de votre boisson, celui-ci va apporter de multiples vitamines (A, B1, B2, C), aider à la digestion, lutter contre la déminéralisation, et est un bon antioxydant.
1 pincée de sel : va compenser les pertes en sodium lors de la sudation, et lutter contre la déshydratation.
On peut également ajouter :
Baies de goji en poudre : fruits comportant multiples vitamines, minéraux et acides aminés essentielles.
L-glutamine : acide aminé qui va maintenir l’intégrité de la paroi intestinale, ainsi que l’équilibre acido-basique. Il aide à la réparation des cartilages et tendons et diminue l’impact de l’exercice intense sur le système immunitaire.
Une boisson est à personnaliser, elle peut varier suivant votre type d’activité physique (ex : ajout de maldodextrine lors d’activité d’endurance de plusieurs heures), votre organisme ou problème de santé divers (ex : ajout de potassium chez les personnes sujettes aux crampes), ou tout simplement suivant vos goûts (ajout de sirop, fruits, etc.)
Dans tous les cas, une boisson d’effort est un plus, mais ne remplace pas une alimentation équilibrée et personnalisée à votre activité.
– Et les boissons du commerce ? 
Malheureusement, les boissons appelées ‘énergisantes’ dans le commerce sont souvent beaucoup trop chargées en sucres pour être efficaces.
Si malgré tout vous souhaitez en apprendre plus sur ce qui existe, voici une étude qui mérite d’être lue  :
Merci à Cassandre Vincler – Naturopathe en herbe – pour ses conseils.
[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]